top of page

CHEZ NOS AMIS

Ivan Tourgueniev par Ilia Répine (1874)

"Toutes les pensées de Roudine semblaient tournées vers l'avenir ; cela leur donnait quelque chose d'impétueux et de jeune… Debout près de la fenêtre, sans regarder personne en particulier, il parlait, et inspiré par la sympathie et l'attention générales, par la proximité de jeunes femmes et par la beauté de la nuit, entraîné par le flot de ses propres sensations, il s'éleva jusqu'à l'éloquence, jusqu'à la poésie…Le seul son de sa voix, concentré et faible, augmentait l'enchantement, il semblait que quelque chose de supérieur, d'inattendu pour lui-même parlait par ses lèvres… Roudine parlait de ce qui donne un sens éternel à la vie éphémère de l'homme."

Ivan Tourguéniev, Roudine

bottom of page