top of page

Une vingtaine d'Amis d'Ivan Tourguéniev

Ce samedi 14 janvier à l'Athénée-Louis Jouvet - joli théâtre à l'italienne chargé d'histoire - où Clément Hervieu-Léger, sociétaire de la Comédie française, nous a enchantés

avec Un Mois à la campagne.

Les comédiens sont très justes et la direction d'acteurs est remarquable.

Saluons la pure Véra, figure emblématique de l'héroïne féminine selon Tourguéniev, campée avec tant de fraîcheur, de grâce et d'intelligence douloureuse par Juliette Léger. Saluons également le talent de Clémence Boué dans le rôle exigeant de Natalia et aussi Stéphane Facco qui campe un touchant Rakitine, amant platonique dont les affres évoquent les frustrations de Tourguéniev lui-même. Nous devrions citer chacun des comédiens, tant la distribution est parfaite.

Merci à Clément Hervieu-Léger d'avoir propulsé la vie, dans cette bourgeoisie un peu décadente et endormie et d'avoir mis en valeur le caractère novateur du théâtre de Tourguéniev qui crée, dans cette pièce de 1850, un système dramaturgique d'une grande modernité et fait souffler sur chacun des personnages, un irréversible vent de liberté.

Avions-nous une aussi claire conscience de l'humour de Tourguéniev qu'illustre le personnage du médecin Ignati Illitch Chpiguelski ?

Un mois à la campagne est à l'affiche du théâtre l'Athénée-Louis Jouvet jusqu'au 4 février, avant de partir en tournée.

Crédit photo Juliette Parisot


21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page